A CLOCKWORK ORANGE

(ORANGE MÉCANIQUE)

 

«««««

       Classement original en 1971: 

Drame de science-fiction

1971. Réalisation : Stanley Kubrick. Avec : Malcolm McDowell, Patrick Magee, Michael Bates et Adrienne Corri. Scénario: Stanley Kubrick. Couleur/2h17.

        Chef d’œuvre remarquable et parfois horrifiant qui est une parodie déconcertante de notre société actuelle. Un voyou nommé Alex (McDowell) commet les crimes les plus abominables dans une société de l’avenir. Après s'être fait incarcérer pour meurtre, il se rend prêt à subir le traitement Ludovico qui enlève toutes les pulsions violentes et sexuelles d’un homme. Son cauchemar commence lorsqu’il est libéré dans la société sans aucun mécanisme de défense.

        Basé sur le roman de Anthony Burgess, ce film d’origine anglaise contient une interprétation extraordinaire et inoubliable. Malcolm McDowell est absolument fantastique dans le rôle d'Alex, le jeune violeur qui n’a pas de conscience.

        Les décors nous démontrent que l’avenir est un calvaire horrifique rempli de gangs sadiques et d’actes répréhensibles. Le dialogue est poétique et inclut des mots inventés par Burgess (tels que «droogs» et «melanchy»), ce qui suggère de façon originale que les gens de l'avenir ont un vocabulaire différent. Le dialogue mélange des structures presque Shakespeariens et fictifs qui semblent provenir d'une autre langue.

         A Clockwork Orange n’est pas un film facile à regarder et il est considéré comme étant très violent même à l’époque actuelle. Le scénario est un étrange voyage cauchemardesque. C'est l'un des meilleurs films de Stanley Kubrick.

Affiche du film

Bande-annonce du film (sur Internet Movie Database)

RETOUR AU MENU