THE AMITYVILLE HORROR

(AMITYVILLE, LA MAISON DU DIABLE)

«

    Classement original en 1979:

Drame d'horreur

1979. Réalisation: Stuart Rosenberg. Avec: James Brolin, Margot Kidder, Rod Steiger et Don Stroud. Scénario: Sandor Stern. Couleur/1h55.

        Ce film d'épouvante peu original basé sur le livre de Jay Anson n'a rien de très bon à nous offrir: une histoire mal structurée, quelques cris ici et là, une réalisation peu efficace. Certaines scènes nous donnent des frissons, mais le résultat est pauvre.

       Une famille déménage dans une maison de Long Island. Ils découvrent tous plusieurs phénomènes paranormaux qui changent leur vie complètement. Le problème: un jeune homme de vingt ans a tué sa famille entière dans cette maison il y a quelques années.

        Le scénario est prévisible, l'interprétation de Margot Kidder est médiocre (elle était bonne dans les films Superman), et la réalisation n'a aucun attrait. Le film compte sur des rebondissements qui font sursauter le spectateur, rien de plus. Plusieurs scènes sont du déjà vu; le policier curieux et le prêtre héroïque nous font penser aux personnages dans The Exorcist/L'Exorciste, un bien meilleur film. Comme dans The Exorcist, le scénario d'Amityville nous présente des enfants en péril, sauf cette fois-ci les enfants dans le film agissent comme de vrais petits morveux.

        Ah, maintenant que j'y pense, les enfants auraient procuré un sous-thème intéressant dans le film si le scénariste Sandor Stern l'avait permis. On voit que la mère (Margot Kidder) ne se fait pas respecter comme parent, ses enfants sont impolis et indisciplinés. Même le mari (James Brolin) mentionne que «les enfants ont besoin de plus de discipline». Mais le scénario ne développe jamais ce problème. L'histoire aurait été plus intéressante si la mère apprenait à s'affirmer, ou s'il y avait un conflit ou un développement quelconque. Ce n'est pas du tout le cas. Ce problème d'indiscipline de la part des enfants ne sert à rien dans le film à part tomber sur les nerfs du spectateur. L'histoire ne fait que présenter de façon décousue des moments d'épouvante peu efficaces. Il y a aussi ce mystère entourant le meurtre d'une famille entière, le scénariste aurait pu mettre un peu plus de lumière sur cette histoire. On apprend seulement les grandes lignes. Ce thème ne sert qu'à procurer une explication pour tous les phénomènes paranormaux, le scénariste n'explore jamais ce mystère en détails. On ne voit que quelques retours en arrière.

        Non, The Amityville Horror n'est pas un bon film. Un bien meilleur film qui traite de phénomènes paranormaux est The Shining (L'enfant lumière) de Stanley Kubrick (plusieurs scènes dans Amityville nous font penser à Shining). Dans le film de Kubrick, les personnages sont plus authentiques, les scènes nous font vraiment peur, et l'interprétation est très convaincante. The Amityville Horror sera vite oublié.

Affiche du film

Bande-annonce du film (sur Internet Movie Database)

RETOUR AU MENU