BACKDRAFT

(POMPIERS EN ALERTE)

 

««««

    Classement original en 1991:

Drame    

1991. Réalisation: Ron Howard. Avec: Kurt Russell, William Baldwin, Donald Sutherland et Robert De Niro. Scénario : Gregory Widen. Couleur/2h15.

        Cette histoire surprenante étudie la rivalité entre deux frères pompiers qui travaillent dans la même caserne à Chicago. Le métier dangereux est observé profondément, ainsi que les personnages colorés et forts convaincants.

        Les effets pyrotechniques de qualité supérieure placent les comédiens dans de vrais endroits incendiés, ce qui augmente le réalisme. Lors du tournage, les acteurs portaient un «fire gel», une crème qui protège la peau contre le feu.

        La distribution est excellente et l'interprétation est dans la note voulue. Le scénario prend le temps d'étudier d'autres thèmes intéressants tels qu'une enquête sur les incendies criminelles, l'amour, la camaraderie, l'héroïsme et la mort. Plusieurs critiques ont fait des remarques négatives concernant le thème d'incendies criminelles, en affirmant que c'est une tournure ridicule et inutile. Je ne suis pas d'accord. Backdraft peut être divisé en deux parties: la première met l'accent sur les deux frères, le métier de pompier et les personnages. La deuxième accentue l'intrigue et les incendies criminelles. Rien ne sombre trop dans le ridicule. La deuxième partie ne s'éloigne pas de la première et ne fait que la renforcer. Backdraft en met un peu trop à certaines reprises (par exemple, lorsque William Baldwin devient soudainement un pompier extraordinaire vers la fin), mais le scénario est très solide et ne déçoit pas. 

        Backdraft traite également de l'opposition entre la bureaucratie et les hommes qui font le vrai boulot de pompier. Cette opposition peut sembler un peu prévisible et stéréotypée: les bureaucrates et les politiciens sont les gros méchants, les pompiers ne sont pas respectés et sont les victimes de la politique. Il n'y a rien de nouveau là. Toutefois, ce thème est bien utilisé et procure quelques moments solides.

        Backdraft est convaincant sans être prétentieux ni manipulateur. Les critiques n'ont pas apprécié ce film, ce qui est dommage puisqu'il est très bon. 

* C'est bien Kurt Russell qui interprète le père McCaffrey au début du film. Il faut le revoir à plusieurs reprises pour le remarquer !

Affiche du film

Bande-annonce du film (sur Internet Movie Database)

RETOUR AU MENU